24/10/2007

Continuation du "calvaire mentale"

Après ces quelques mésaventures arrivait enfin le week-end. Je dois dire que ce fut avec plaisir (mais aussi avec angoisses) que j'acceuillais celui-ci les bras ouverts. Deux jours plus tard (c'est-à-dire le dimanche) mon père m'a conduite dans la maison afin que je puisse y reprendre quelques affaires pour m'habiller, un nécessaire de toilettes, une fois arrivé je me suis rendue compte que je n'avais pas mes clés. Nous avons donc sonné à ma mère pour voir où elle était, nous l'avons retrouvée sur le terrain de foot où elle m'a prêté ses clés afin que je puisse rentrer chez elle pour prendre les miennes. Une fois arrivé à la maison, mes affaires rassemblées, un choix crucial s'est posé à nous: "ou on vide tout maintenant ou alors on laisse tout, tout en sachant que s'il voit que quelque chose a bougé il pourrait (pour faire ch*** son monde) se servir comme si tout lui appartenait!" Or je tiens tout de même à préciser que c'était loin d'être le cas, la majorité de ce qui se trouvait dans la maison était à moi, mais il y a des gens qui sont sans gêne comme on dit.

Etant donné mon état faibrile ainsi que mon manque de courage, j'ai décidé d'opter pour le risque en laissant tout là en attendant.

Une fois mes affaires ramenées et rangées (avant que maman ne revienne) j'ai pu me relaxer un peu! J'étais morte fatigue et le rendez-vous du lendemain approchait à grands pas...

Lundi matin, rendez-vous 10h, bus, stresse, marche (beaucoup trop longue) froid de canard, j'arrivais enfin devant ce fameu bâtiment! Entre parenthèse, je soupçonne toujours quelqu'un d'avoir déplacer celui-ci durant le week-end! Une fois entrée dans l'immeuble, j'ai du frappé + sonné je ne sais combien de fois à la porte avant que la secrétaire comprenne que la sonnerie venait de la porte d'entrée et non de celle du rez-de-chaussée! Une fois entrée pour de bon et la consultation payée, je me suis installée dans la salle d'attente où deux jeunes filles se trouvaient déjà...Après une très longue attente à fixer le mur, une des deux demoiselles s'est levée pour demander si le docteur x était là? C'est alors que sa secrétaire a gentillement annoncé qu'elle n'allait pas tarder à arriver...

Ben voyons! Madame s'est royalement amenée à 10h40, ce qui a bien sûr retardé toutes les consultations! Déjà que je n'avais pas plus envie que ca d'y être...De plus je m'endormais sur place! Deux personnes sont passées entre deux autres rendez-vous, j'ai été prise à 11h40! J'ai eu du mal à y croire lorsque j'ai enfin entendu mon nom : "Mademoiselle M****** Hein? Quoi? Qui ca? Moi?? Noooon pas possible!!" Et bien si ma ptite dame! Après une échographie, quelques coups de téléphone et un rendez-vous pour une éventuelle date j'ai enfin pu quitter ce cabinet! D'ailleurs en parlant de cabinet, ca faisait bien 1heure que j'avais une envie pressante et pourtant j'étais pas prete de rentrer...Que des galères! J'ai retraversé le pont, j'ai attendu le bus, je me suis arrêtée à ma maison pour y prendre mon manteau, quelques fardes et par la même occasion assouvir ce besoin pressant! Une fois les affaires préparés je suis retournée à l'arrêt du bus pour rentrer chez ma mère, bref encore une sale journée...