14/04/2008

De passage

Juste pour vous dire que je vais bien, que dis-je, que NOUS allons bien! Et oui comme s'en sont doutées certaines, bout'chou a vu le jour!

Je suis entrée d'urgence à l'hôpital le lundi 7 avril dans les alentours de 23h30, à 00h25 mon doudou voyait le "jour".

Je suis revenue de l'hôpital samedi 12 avril, c'est pourquoi je n'ai pas encore eu le temps de poster quoi que ce soit. Je viendrai donner tout pleins de détails sur bout'chou, notre séjour à l'hôpital ainsi que le retour à la maison dès que j'en aurai le temps.

A suivre: JE SUIS UNE JEUNE MAMAN COMBLEE PARTIE I

Bon lundi à toutes.
Clin d'oeil 

09:21 Écrit par M | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

06/04/2008

3 jours

Retour en arrière pour essayer comme il se doit de terminer mon récit du 1er AVRIL:

Après avoir pris un café avec ma mère, après avoir discuté de mes peurs, de mes douleurs et j'en passe, nous nous sommes dirigées -difficilement pour ma part- jusqu'à la voiture direction Prémaman pour aller chercher le transat pour doudou ainsi que des bodys et quelques autres petites choses. C'est vraiment parce qu'on était tout près et qu'il les fallaient...Ensuite direction la Pharmacie ainsi que la boulangerie histoire de prendre un petit sandwich pour dire d'avoir quelque chose dans le ventre.

Ma mère m'avait proposée de rester un peu chez elle après pour ne pas que je me retrouve seule chez moi dans l'état dans lequel j'étais. J'ai sonné à mon père après avoir raté son appel, je lui ai expliqué la situation, il m'a donné rendez-vous chez ma grand-mère quand ma mère me ramènerait. Une fois que nous avons mangé et discuté nous avons été faire deux-trois petites courses pour voir ce qu'il y avait comme produit pour l'hygiène de bébé, il s'est avéré qu'il n'y avait pas grand choix, alors du coup, nous avons décidé de retourner à la pharmacie dès sa réouverture pour voir ce qu'il conviendrait au mieux. Une fois la pharmacie ouverte nous avons pris nos renseignements, d'après la dame, il vallait mieux attendre d'entrer à la maternité car là-bas ils me donneraient toutes sortes d'échantillons.

Nous sommes retournées chez ma mère après ça, nous avons un peu discuté puis elle m'a déposée chez ma mamy. Mon père nous attendait sur le parking alors que nous, nous l'attendions chez ma grand-mère, celle-ci l'a aperçu par la fenêtre et lui a dit que nous étions à l'intérieur. Ma mère est ensuite partie avec ma soeur, au moment de lui dire aurevoir j'ai fondu en larme, j'avais si mal après ce qu'on venait de me faire! Elle tenait absolument à repasser par chez par après pour venir passer la nuit avec moi, je lui ai dit qu'on verrait bien comme ça irait une fois que je me serai reposée. Après ça, nous avons un peu discuté mon père, ma grand-mère et moi, après ça il m'a ramenée chez moi.

Je me suis couchée, j'ai regardé un film sur mon ordi tout en continuant de souffrir, mon ventre était dur comme du beton, à chaque fois que doudou remuait je sentais de petites contractions. Ma mère m'a sonné pour me dire qu'elle avait regardé sur internet ce qu'était vraiment un "décollement des membranes" et que tout le monde disait que c'était extrêmement douloureux, pas toujours efficace et interdit à pratiquer sans l'autorisation de la patiente. Après ça, elle a contacté la cousine de son compagnon qui est sage-femme pour en savoir un peu plus, celle-ci lui a conseillé d'aller aux urgences voir si tout allait bien pour le bébé car ce n'était pas normal que j'ai de la température...

13:34 Écrit par M dans côté bouquin | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

04/04/2008

5 jours, et maintenant 4 jours

J'aimerais continuer mon récit mais je n'en ai plus la force pour le moment. Je me sens vidée, privée de mon corps, arrachée à moi-même. Je me remet tout doucement de ce fameux mardi. J'ai toujours aussi mal lorsque je suis allongée, quand au fait de marcher, j'y arrive 5 minutes, après ça je suis à bout de forces, de douleurs...J'ignore comment les choses vont se dérouler prochainement, je vais attendre jusqu'à lundi, et si doudou ne s'est pas présenté je me rendrai à l'hôpital.

Merci à toutes pour vos commentaires!!

02/04/2008

7 jours, mais + par - donne: 6 jours!

Vous l'aurez compris, le décompte en est à présent à 6 jours, je n'ai rien posté hier, et pour cause. J'ai passé une journée attroce! Je me serai crue à la Toussaint et non un premier avril, même si j'aurai préféré que tout cela ne soit qu'une fichue blague, -voir juste un cauchemard- après lequel je me serai éveillée -en sueur certes, mais éveillée quand même-

Petit retour en arrière, mardi 1er AVRIL 8h30:

Après avoir payé la visite et avoir appris que j'avais rendez-vous devant le cabinet de ma Gynécologue pour le monitoring, ma mère et moi nous sommes installées. La génycologue est arrivée sans même dire bonjour, elle est entrée, s'est installée, a appelé la première personne et a ensuite fermé la porte.

Après la visite de cette personne, elle m'a demandé si j'avais bien un monitoring à passer, je lui ai répondu que oui et elle m'a dit qu'elle allait aller m'installer. Nous l'avons suivie, nous sommes entrées dans une petite pièce, elle m'a demandé de m'asseoir, d'étendre mes jambes sur la chaise en face de moi et a posé ses capteurs. Après ça elle nous a laissées seules durant un peu plus d'une demi-heure, j'ai eu du mal à contenir mes fou-rires, ça faisait un bruit pas possible avec la machine et les battements du coeur de bout'chou montaient en pique! Jusque là, tout allait bien, elle est revenue, m'a dit que bébé allait bien, qu'il n'y avait pas de contractions en vues et m'a demandé si je dormais bien, je lui ai dit "un peu moins bien quand même" et nous nous sommes dirigés à nouveau dans la salle d'attente.

Après deux patients c'était à notre tour. Je me suis déshabillée, je suis montée sur la balance, 1 petit Kilo en plus. J'en étais à 8 mois et (+/-) 24 jours de grossesse. Une fois installée elle m'a dit qu'elle allait me tritouiller mon col, je lui ai dit "ok" pensant qu'elle allait -comme d'habitude- toucher deux secondes pour mesurer l'ouverture du col. Et bien non! Elle m'a décollé les membranes sans rien me dire! C'était hyper douloureux! J'étais à deux doigts de lui dire: "stop, je n'en peux plus" lorsque quelques secondes plus tard elle avait fini, du sang sur les doigts, j'ai pris peur! Elle m'a dit que c'était bon pour elle, que si je voulais elle pouvait très bien me donner un coup de pouce pour qu'il naisse plus tôt -un peu tard pour dire ça-, que si je n'en pouvais vraiment plus je pourrais lui sonner pour entrer en clinique. C'était un moment interminable, je me suis sentie mal tout de suite après, des nausées, les jambes qui tremblaient, je n'étais vraiment pas bien! Le gsm de mon médecin a sonné alors qu'elle commençait l'échographie. Ma mère est venue près de moi, m'a pris la main pour me rassurer, me dire que c'était une réaction normale du corps...Je ne savais même plus où j'étais, je ne me souviens plus de ce que j'ai vu lors de l'échographie, j'avais l'impression de ne rien comprendre à ce qui m'arrivait, c'est comme si tout tournait autour de moi! Après l'échographie, je suis partie me rhabiller, toujours aussi mal.

Nous sommes sortie du cabinet, je n'en pouvais plus, je souffrais, je tremblais, nous avons été boire un café avec ma mère et je n'étais vraiment pas bien.

Désolé mais je raconterai la suite demain, je n'en ai plus la force aujourd'hui, dans la suite il y a ma fièvre, mon entrée aux urgences à 23h, mon ventre dur et la peur du jour suivant...