09/03/2008

8 mois déjà

C'est en écrivant "08.03.08" sur un post-it que je me suis rendue compte que j'entrais dans mon huitième mois! Ca se joue entre le 8 et le 9, dans ce cas, quoi de plus naturel que d'écrire cette note dans la nuit du 8 au 9.

C'est fou ce que le temps passe vite, je me revois encore le jour où j'ai apprit que j'étais enceinte, c'était il y a 6 mois de ça! Plus le temps avance plus je stresse, je me dis qu'aux jours d'aujourd'hui son arrivée peut se faire d'un moment à l'autre! J'espère très sincèrement qu'il tiendra le coup jusqu'au terme de ma grossesse, qu'il aura toutes ses forces et -oui je l'avoue- qu'il tiendra le coup jusqu'en avril pour naître le même mois que sa maman et non le même mois que son "papa".

J'arrête pas de me dire que rien n'est prêt! Je dois encore repasser les draps de son lit, mettre en place son matelas, faire son lit, installer son mobile musicale, repasser et ranger comme il faut ses vêtements qui ont été lessivés, terminer de laver ceux qi ne le sont pas encore, et j'en passe. Et en même temps, je me suis surprise à me répéter à plusieurs reprises que maintenant qu'on avait la poussette, la chambre etc qu'il ne manquait plus que lui...Je sais, je suis contrariante. C'est sans doute le stresse avant l'accouchement, la peur de tomber à court de temps ou que sais-je. 

Mais il n'y a pas que ça! J'ai peur, peur du jour où il ne sera plus en moi mais bien à côté de moi! Je sais j'en fais une phobie mais c'est plus fort que moi, je suis si bien avec mon petit bout dans mon ventre que je n'ai pas envie qu'il quitte son petit nid. C'est égoïste, je le conçois...Je sais que je serai la plus heureuse lorsqu'il aura pointé le bout de son nez mais je ne me vois plus avec un ventre vide de coups, de "remuages". Aujourd'hui j'ai passé un très bon moment avec lui, un moment "caresse" comme je les aime tant! Je lui ai parlé et il me répondait en gesticulant, ça a duré pas mal de temps, c'était magique! Ca faisait un petit temps que je n'avais plus eu droit à un tel échange avec mon fils, c'est comme s'il me boudait depuis quelques temps, malgré la complicité qu'il y a eu très tôt entre nous. Allez comprendre...

C'est un moment si unique d'être enceinte, ça va me faire bizarre lorsque je verrai d'autres femmes avec un bidou tout rond lorsque je n'aurai plus le mien. Et puis la première fois tout est magique, tu achètes tout pour la première fois, sa première chambre, son premier body, ses premières chaussettes, ses premiers biberons, sa première poussette, et j'en passe, et puis une fois que tout ça est acheté tu te dis que cette magie est déjà derrière toi, que plus jamais tu ne revivras ça, ces moments que tu as passés dans des magasins que tu te contentais de regarder en rêvant auparavant. Mais je suis lucide, je sais qu'il y aura d'autres "premières fois" tout au long de sa vie...

Sur ce, je laisse place à mes rêves et m'en vais me coucher (du moins arrêter de tapoter) pour profiter de mes moments avec bout'chou.

Commentaires

C'est très émouvant ce que tu racontes, tu dis si bien ta grossesse, ses difficultés, mais surtout ses joies... Merci de nous faire partager ces moments !

Écrit par : Londoncam | 10/03/2008

Ben zut ! Je t'ai laissé un petit commentaire il y a quelques temps. Il ne s'est pas enregistré... :-(
Je te disais que je comprenais pleinement ton sentiment et que j'avais moi aussi peur du jour où mes petits loups ne seraient plus en moi mais à côté.
En fait, j'ai l'impression que même maintenant qu'ils sont à côté de moi, les miens sont "encore" en moi. C'est peut-être un sentiment universel... :-)
Gros bisous

Écrit par : Flannie | 19/03/2008

Les commentaires sont fermés.