22/10/2007

Quand il faut, il faut?

Quelques dates en mémoire qui pourront récapituler les faits:

- 10 septembre 07 (test positif)
- 18 septembre 07 (rendez-vous Gynéco + première échographie)
- 20 septembre 07 (annonce de la "bonne" nouvelle à mon père)
- 23 septembre 07 (mon père vient me rendre visite pour discuter)

A partir de là il m'explique la réaction qu'il a eue et pourquoi il l'a eue...(voir post précédent) Mon père semblait soulagé par ce que je venais de lui annoncer. Il a terminé en me disant que quoique je choisisse -de préférence l'IVG- il me soutiendrait, tout comme ma mère (sauf qu'elle n'avait pas de préférence d'opinion) du coup le mardi (je pense) j'ai téléphoné à ma gynécologue afin de savoir si elle pratiquait l'IVG. Travaillant dans un hopital catholique elle m'a dit que non et m'a dirigée vers la citadelle, j'ai eu par la même occasion le numéro de téléphone d'un centre qui lui, pouvait me donner l'adresse d'un hopital en Hollande au cas où ça aurait été trop tard pour la Belgique.

Après ça j'ai sonné à mon père, il m'a dit qu'il allait venir me chercher pour qu'on aille aux urgences à la Citadelle histoire que ça aille plus vite. Après avoir raccroché avec lui j'ai téléphoné à ma mère pour lui faire part de ce qu'il venait de se passer. Je me suis ensuite préparée, une fois habillée, je suis sortie pour attendre mon père devant chez moi. C'est seulement après 20 min d'attente qu'il m'a sonné pour me dire que tout compte fait il avait trouvé autre chose entre temps, et qu'il allait arriver pour m'en parler! Obligée de resonner à ma mère pour lui dire que j'étais désolée qu'elle ait annulé son boulot pour rien. C'est alors qu'elle m'a dit que ce n'était pas grave, qu'elle allait prendre le bus pour venir chez et voir ce dont mon père voulait me parler. 

Celui-ci est arrivé quelques minutes plus tard en m'expliquant qu'il avait eu le numéro d'un centre qui voulait bien me prendre en rendez-vous le lendemain à 16h30, nous y avons donc été le mercredi, nous nous sommes retrouvé dans un centre de Planing familiale! Je ne me sentais pas du tout en à ma place et encore moins en confiance, j'ai du passer devant une psy avant de voir le médecin (homme) pour qu'il me fasse passer un examen gynécologique.

Selon la pseudo-psy, l'intervention se ferait sur place sous anésthésie LOCALE durant 20 min et après ça j'aurai pu repartir sur mes deux pieds. Hors de question pour moi et mon foetus que ça se passe comme ça! Je lui ai dit que je ne voulais pas voir le médecin, elle m'a répété encore et encore qu'ils étaient surbooké, que je pouvais toujours essayer de prendre un rendez-vous pour plus tard mais qu'elle ne me certifiait rien! Je ne voulais rien savoir, juste quitter cette pièce en courant! Quand j'ai raconté l'intervention à mon père il m'a dit que je ne devais pas décider de ne pas le faire sous prétexte que la piqûre ainsi que le fait de tout-voir-tout-entendre me faisait peur...J'étais totalement désemparée...

Les commentaires sont fermés.